Le Sportif

Le corps du sportif de haut niveau est une mécanique de précision. En cela, chaque structure doit être parfaitement ajustée sous peine de créer des frictions, des compensations par les structures périphériques  et/ou une usure prématurée. De mauvais ajustements seront entre autre la cause de tendinites, d’entorses, de déchirures musculaires et d’arthrose.
On peut facilement comparer le corps du sportif à une voiture qu’il faudra ménager et entretenir pour la préserver dans le temps.

Même si la nature vous a doté d’un bon modèle grâce à des prédispositions génétiques, lorsqu’on veut optimiser ses performances sans risque de casse, il faudra choisir :

  • La meilleure route (terrain adapté et en bon état)
  • Les bons pneumatiques (chaussures de sport adaptées)
  • La bonne essence (alimentation et hydratation)
  • Faire une révision de temps en temps (ostéopathe, médecin généraliste, dentiste…)

Dans sa pratique, le sportif soumet son corps à des contraintes répétées qui vont fortement solliciter l’ensemble de ses structures biomécaniques à savoir : les os, les ligaments, les muscles et les tendons. 

L’ostéopathie permet la prise en charge du sportif, dans un cadre pluridisciplinaire, quelque soit l’âge et l’intensité du sport pratiqué, allant du sportif occasionnel au sportif de haut niveau.

Le but de l’ostéopathie est de restaurer la mobilité des différentes structures du corps. Toute restriction de mobilité non traitée, entrainera une adaptation périphérique dans le sens d’une hypermobilité qui à terme, risque de décompenser pour créer une inflammation locale et ainsi une zone douloureuse.

Cela se manifestera chez le sportif par des atteintes :

  • Musculaires : courbatures, crampes, contractures, élongations, claquages, déchirures…
  • Articulaires : atteintes ligamentaires de type entorses, ménisques, épanchements…

Chacune de ces atteintes peuvent aboutir à des douleurs chroniques qui nuiront à la pratique sportive et à la performance.

 

Quand consulter :

  • Avant la pratique ou la reprise d’une activité sportive
  • Pour préparer une épreuve ou compétition
  • En cas de blessure récurrente
  • Après un choc ou une chute même insignifiante qui pourrait avoir perturbé certains axes articulaires
  • Après une entorse, fracture, opération chirurgicale ou accident de la voie publique
  • Dans le cas de douleurs cervicales, dorsales, lombaires…
  • Pour des troubles du sommeil, mauvaise récupération, stress…
  • En cas de sciatique, cruralgie
  • En cas de douleurs liées au sport (tennis elbow, pubalgie, périarthrite scapulo-humérale…)
  • En cas d’essoufflement sans cause médicale, de point de coté…

 

La prévention  « mieux vaut prévenir que guérir »

Plus encore que chez le patient sédentaire, la prévention chez le sportif est primordiale. En effet, il sollicite beaucoup plus son corps et lui impose des contraintes importantes qui peuvent conduire beaucoup plus rapidement à la mise en place d’un processus lésionnel.

Il est donc fortement recommandé au sportif de se faire suivre de manière régulière par un ostéopathe, au minimum une à deux fois par an, avant l’apparition d’une douleur ou atteinte de l’appareil locomoteur.

 

Améliorer les performances

L’ostéopathe peut contribuer, dans une certaine mesure, à aider le sportif à optimiser ses performances.

En effet, en redonnant toute sa mobilité aux différentes structures de l’organisme, le patient sportif pourra utiliser son corps de manière optimale, dans des amplitudes physiologiques de mouvements qui étaient jusqu’alors inexploitées à cause des restrictions de mobilité. La gestuelle devient alors pus fluide, mieux maitrisée et aussi plus efficace.

Le sportif à tendance à bien connaitre son corps et l’ostéopathe peut lui permettre d’acquérir une meilleure perception de celui-ci pour mieux aborder sa pratique.

Il est important de noter que l’ostéopathe n’est qu’une aide extérieur qui vise à aider la patient sportif à utiliser au mieux son corps lors des entrainements et des compétitions sportives. En aucun cas une séance d’ostéopathie ne permettra d’atteindre des meilleurs résultats sans travail et entrainement.

Quand consulter ?

Champs de compétence de l’ostéopathie.

Musculo-Squelettique

Arthrose (accompagner et limiter l’évolution) Cervicalgie Coccy...

En Savoir +

Divers 

Après une entorse, fracture, choc sportif ou non  Après TOUT accid...

En Savoir +

Troubles Neurologiques

Cruralgie Lombosciatique, Sciatique Névralgie cervico-brachiale  Né...

En Savoir +

Troubles ORL

Accouphènes Céphalées Migraines Otites Rhinites Sinusites Vertiges...

En Savoir +

Troubles Viscéraux

Colopathie fonctionnelle Hernie hiatale par glissement Prolapsus premi...

En Savoir +

Troubles cardio-pulmonaires

Asthme, Bronchite Séquelles de pneumothorax Toux chronique idiopathiq...

En Savoir +

Uro-Gynéco-Obstétrique

Dyspareunies superficielles Infections chroniques d’origine fonc...

En Savoir +

Troubles Pédiatriques

Accompagnement de la croissance Accompagnement d’un travail dent...

En Savoir +

Le Sportif

Le corps du sportif de haut niveau est une mécanique de précision. E...

En Savoir +