Ostéopathie et contre-indications

Malgré ce que certains prétendent, il n’existe absolument aucune contre-indication à l’ostéopathie.
En revanche, il est vrai que certaines techniques peuvent être contre-indiquées pour certains patients en fonction de leur pathologie.

Il est évident qu’un patient qui se présenterait avec une fracture de la jambe ne pourra pas être pris en charge en ostéopathie pour ce motif là. Cependant, si ce patient souffre de douleurs au niveau des cervicales par exemple, il pourra être traité quasiment comme n’importe quel autre patient.
De même, un patient touché par un cancer peut malheureusement souffrir en même temps d’une sciatique ou de maux de dos, notamment s’il passe la majeure partie de sa journée alité ou assis dans un fauteuil. Faut-il pour autant le laisser souffrir? Ne souffre t-il pas déjà assez en luttant jour après jour contre la maladie? En étant certes très prudent, il est possible d’accompagner ces patients souffrant d’une grave maladie de manière à simplement leur apporter un peu de confort et soulager autant que possible leurs maux.

Enfin, un patient se présentant au cabinet avec des symptômes pouvant évoquer une crise cardiaque n’est selon moi pas à considérer comme un cas de contre-indication. Il s’agit plutôt d’une mauvaise orientation puisque ce cas n’es surtout pas un motif de consultation pour une séance d’ostéopathie. Il faudra immédiatement faire intervenir le SAMU et ne surtout pas proposer un traitement qui n’aurait aucun intérêt puisque ce cas ne relève pas du champs de compétence de l’ostéopathie, mais qui pourrait surtout retarder la bonne prise en charge et aggraver l’état du patient.

Un ostéopathe correctement formé en 5 ou 6 ans doit être capable d’adapter ses techniques en fonction de chaque individu de manière à ne jamais être dangereux et de réorienter au mieux les cas qui ne sont pas dans son domaine de compétences.
En cas de doute, il vaut mieux s’abstenir et demander des examens complémentaires ou l’avis d’un confrère ostéopathe ou médecin, kinésithérapeute…

« Primum non nocere » (d’abord ne pas nuire), locution latine attribuée à Hippocrate, doit être la devise de tout ostéopathe.